Quand cela commence soudainement à gratter – les moustiques et les maladies qu’ils peuvent transmettre

Ils ont beau être petits, ils peuvent être dangereux: les moustiques nous compliquent surtout la vie le soir en été. Mais pourquoi et qui ces petits animaux piquent-ils et quels risques peut présenter une piqûre de moustique ? Nous vous l’expliquons.

Une famille passe du temps dans la nature - avec la bonne protection contre les moustiques.


Le sujet en bref:

Le moustique piqueur: pourquoi sucer le sang est une histoire de femelle

On compte environ 3 500 espèces de moustiques différentes dans le monde et, en Europe, on en trouve près d’une centaine.1 Cet insecte à deux ailes est constitué d’une tête et d’un corps dont la longueur totale correspond à celle de cette trompe si caractéristique. Elle est plus courte chez les mâles que chez les femelles et sert en premier lieu à aspirer le nectar des fleurs. Ce sont les femelles qui sont responsables des piqûres désagréables: si elles butinent avec leur trompe, il leur faut également du sang animal ou humain. Les protéines qu’elles en retirent sont utilisées pour la production des œufs.

Ce qui se passe lors d’une piqûre de moustique et qui est souvent concerné?

Cela se passe très vite: un bourdonnement, une piqûre et cela commence à gratter. Lorsqu’un moustique s’apprête à piquer, cela se produit en général tellement rapidement qu’on ne peut plus éviter la piqûre. Mais pourquoi cela gratte-t-il ? Par ailleurs, les moustiques piquent plus souvent certaines personnes que d’autres – à quoi est-ce lié et que devriez-vous savoir sur ces moustiques si embêtants?

Piqûre de moustique : comment le moustique se nourrit

Ce qui pour nous, en tant que potentielle victime, semble agaçant et peut déclencher de pénibles démangeaisons, est ce qui permet au moustique de garantir la pérennité de son espèce. Voilà ce qui se passe au moment où un moustique nous pique et suce notre sang:

  • L’insecte insère sa trompe profondément dans la peau jusqu’à atteindre un capillaire sanguin (petit vaisseau sanguin).
  • À travers le canal salivaire, le moustique injecte un fluide qui empêche la coagulation du sang afin de pouvoir le boire plus facilement. Par ailleurs, la salive contient des protéines, qui ont un effet anesthésiant sous la peau et permettent au moustique de ne pas se faire repérer. Cette sécrétion n’est pas vénéneuse, mais elle enclenche un mécanisme de défense dans le corps, qui libère des transmetteurs, l’histamine. Cette hormone tissulaire provoque une dilatation des vaisseaux et cause un écoulement de liquide dans le tissu. C’est uniquement pour cela qu’une piqûre de moustique est accompagnée de démangeaisons désagréables, en plus du gonflement et des rougeurs au niveau de la piqûre. Cette réaction allergique, qui a lieu quelques minutes seulement après la piqûre, est désagréable. Cela peut prendre des formes plus graves pour les personnes souffrant d’allergie aux piqûres de moustique.
  • A l’aide de pompes situées au niveau de la tête du moustique piqueur, le sang est transporté vers les intestins et est stocké là-bas.
Pendant combien de temps une piqûre d’insecte gratte-t-elle? Le moment où les démangeaisons cessent dépend d’une part de la réaction allergique individuelle, et de la durée de succion, donc de la dispersion de la salive du moustique dans le corps, d’autre part.
Il est possible qu’après quelques minutes seulement vous ne sentiez plus rien ou que cela vous démange pendant plusieurs jours. De plus, les démangeaisons peuvent cesser au bout de quelques heures, puis recommencer – chacun réagit différemment. En tout cas vous devriez éviter de gratter, car cela peut provoquer des inflammations et retarder la guérison.

Si vous avez été piqué par un moustique, vous pouvez généralement prévenir un gonflement ou les démangeaisons à l’aide de remèdes contre les piqûres de moustique. Afin de ne pas en arriver là, protégez-vous et vos enfants contre les piqûres de moustiques. Outre les sprays anti-insectes, les moustiquaires à maillage fin devant vos fenêtres et vos portes éloigneront les suceurs de sang.

Attaque ciblée ou fruit du hasard ?

Il y a des raisons pour lesquelles certaines personnes se font plus souvent piquer par des moustiques que d’autres. Le moustique piqueur trouve son hôte entre autres grâce à des signaux chimiques. Des chercheurs ont découvert que les insectes préfèrent par exemple le groupe sanguin 0 ainsi que le sang des sécréteurs. Il s’agit ici d’êtres humains dont les informations sur leur groupe sanguin sont présentes dans le sang et dans les fluides corporels tels que la salive. Chez les non-sécréteurs, on trouve uniquement ces informations dans le sang.

Mais il n’y a pas que le groupe sanguin qui peut transformer votre peau en parcours de moto-cross en raison des nombreuses piqûres d’insecte, différentes odeurs attirent également les moustiques. Le gaz carbonique, l’acide lactique ou l’acide urique semblent être particulièrement attrayants pour les moustiques. Tous trois font partie des métabolites que l’on rejette à travers l’expiration et la sueur.

Par ailleurs, les insectes préfèrent les corps chauds. Outre les sportifs de plein air, les femmes enceintes ont également une température du corps légèrement plus élevée (en raison des changements hormonaux), cela les rend particulièrement attrayantes pour les moustiques. De plus, les personnes sportives ainsi que les futures mères expirent plus profondément et plus souvent, car elles ont une consommation d’oxygène plus élevée. Comme les moustiques sont en mesure de déceler le gaz carbonique produit lors de l’expiration à plusieurs mètres de distance, les personnes à la respiration plus intense ont un risque plus élevé d’être couvertes de piqûres de moustique.

Faites également attention à votre alimentation : le sel augmente le taux d’acide lactique sur la peau, ce qui attire ces satanés suceurs de sang. Évitez donc tout aliment avec une forte teneur en sel.

Ce qu’il faut savoir sur les moustiques : leur comportement, leur durée de vie et plus

Souvent, les moustiques n’apparaissent qu’à la tombée de la nuit et partent à la recherche de victimes jusque tard dans la nuit. Pendant la journée, ils se cachent dans des endroits frais et humides, afin d’éviter la chaleur. Ils sont d’autant plus actifs dès la tombée de la nuit.

Ils aiment les environnement humides et chauds, qui réunissent les conditions idéales pour leur survie, par exemple l’été au bord des lacs. Ils préfèrent vivre près d’eaux stagnantes, car elles réunissent les conditions nécessaires à leur développement et leur reproduction. C’est pour cela qu’on les trouve au-dessus de citernes d’eau de pluie ou de flaques d’eau.

La durée de vie d’un moustique dépend de son sexe. Alors que les mâles ne vivent que quelques jours, certaines femelles peuvent vivre jusqu’à 10 mois. Le moustique femelle peut également hiberner.

Même si pour nous, leur source d’alimentation, ils sont surtout une plaie, les moustiques jouent un rôle important dans notre écosystème. De nombreux autres animaux se nourrissent d’insectes adultes qui volent et de leurs larves, par exemple les poissons, les libellules, les amphibiens, les araignées, les oiseaux et les chauve-souris. Par ailleurs, les larves de moustique filtrent l’eau en se développant et contribuent donc significativement à la propreté des lacs et des étangs.

Les maladies transmises par les moustiques

En cas de piqûre de moustique, les animaux n’aspirent pas uniquement le sang de leur hôte, mais parfois aussi des agents pathogènes. Les virus, parasites et bactéries peuvent ensuite se multiplier et, lors de la prochaine piqûre, se transmettre à un autre être humain par la salive du moustique. C’est pour cela qu’on considère les moustiques comme des vecteurs dangereux de maladies. Avant de partir en voyage, réfléchissez à l’anti-moustiques que vous allez emporter avec vous. Assurez-vous avant de partir en voyage dans certaines régions que votre pharmacie de voyage est équipée d’une protection anti-moustiques adaptée afin d’éviter les maladies, notamment les maladies tropicales.

Parmi les maladies souvent transmises par les moustiques, on compte: Bon à savoir Triangle de signalisation avec un moustique. Le virus Zika n’est pas uniquement transmis par les moustiques mais aussi d’humain à humain. Cela signifie qu’une transmission en cas de rapports sexuels non protégés ainsi que d’une mère enceinte porteuse du virus à son enfant à naître sont possibles. C’est pour cela que les femmes enceintes devraient éviter de se rendre dans les zones à risque.

Des moyens de prévention existent pour certaines de ces maladies. On peut prévenir la malaria grâce à la chimio-prophylaxie (la prise de médicaments préventifs) et, grâce à un vaccin, on peut également se prémunir contre la fièvre jaune. Vous devrez prendre d’autres mesures contre certaines maladies telles que la dengue ou le Zika. Des mesures de protection contre les moustiques telles que les moustiquaires et les sprays en font partie, notamment ANTI-BRUMM® Forte.

Si vous pensez avoir contracté une maladie, consultez immédiatement un médecin. Si la maladie se déclare, il soignera les différents symptômes, par exemple la fièvre. Des informations actuelles concernant les destinations à risque et les vaccins recommandés peuvent être obtenus auprès de l’Institut Suisse de Médecine Tropicale et de Santé Publique ou auprès du Centre Médical de Voyage Savetravel.ch.

En savoir plus sur le sujet:

1 Hiepe, Theodor (Hg.)/Lucius, Richard (Hg.)/Gottstein, Bruno (Hg.): Allgemeine Parasitologie. Mit den Grundzügen der Immunbiologie, Diagnostik und Bekämpfung. Stuttgart: MVS Medizinverlage Stuttgart 2006. S.166.

2 Tierportraet.ch.: Stechmücke. URL: http://www.tierportraet.ch/htm07b/stechmuecke.php (25/06/2020).