Allergie aux piqûres de moustiques : ce qui peut se cacher derrière de fortes réactions aux piqûres de moustiques

On connaît certainement tous ces boutons qui apparaissent après une piqûre de moustique et provoquent des démangeaisons. Mais pour certaines personnes, cela n’en reste pas là : les piqûres de moustiques gonflent, provoquent de très fortes démangeaisons et peuvent être douloureuses. Vous apprendrez ici s’il s’agit d’une allergie aux piqûres de moustiques et dans quels cas il vaut mieux consulter un médecin.

Allergie aux piqûres de moustiques: une femme se gratte le bras.

Piqûres de moustiques : pourquoi elles gonflent

C’est surtout pendant les douces soirées estivales que ces pénibles insectes partent à la chasse afin trouver de nouvelles victimes. Pour que le moustique puisse faire son repas de sang sans être dérangé, il injecte de la salive à l’endroit où il pique. Celle-ci sert à :

  • anesthésier (afin que la personne qui se fait piquer ne sente rien),
  • endiguer la coagulation du sang et
  • élargir les vaisseaux sanguins, afin que le moustique puisse aspirer suffisamment de sang.

La salive du moustique contient notamment des protéines que le système immunitaire humain détecte comme étant étrangers. Les défenses immunitaires produisent donc une substance sémio chimique, l’histamine, ce qui provoque les démangeaisons et fait gonfler les piqûres de moustiques. Stricto sensu, il s’agit ici d’une réaction allergique à la piqûre de moustique, mais généralement elle est anodine et localisée. Néanmoins, ces piqûres déclenchent souvent des démangeaisons qui peuvent devenir insupportables pour certains.

Allergies aux piqûres de moustiques et autres explications pour ces gonflements

Chez certaines personnes, ces piqûres prennent la forme de gros boutons rouges et chauds au toucher qui ressemblent plus à des piqûres de guêpe que de moustique. Les endroits concernés grattent souvent énormément et peuvent être douloureux. Par ailleurs, les piqûres mettent plus longtemps à guérir et, le cas échéant, la personne concernée doit même avoir recours à des médicaments (par exemple, des antihistaminiques). Cela peut même laisser des cicatrices si la personne a gratté les piqûres jusqu’au sang. Il peut y avoir différentes explications à ces réactions extrêmes :

  • En cas d’allergie aux piqûres de moustiques, les symptômes d’une piqûre de moustique sont plus prononcés : une grosse piqûre accompagnée de démangeaisons apparaît immédiatement. Le système cardio-vasculaire est rarement touché. Mais lorsque c’est le cas, cela peut provoquer de la tachycardie, des difficultés respiratoires et des nausées. Dans le pire des cas, la personne souffre d’un choc anaphylactique, c’est-à-dire un arrêt du système cardio-vasculaire. En réalité, les réactions allergiques aux piqûres de moustiques sont rares dans l’ensemble. Si vous pensez être allergique aux piqûres de moustiques, consultez un médecin pour discuter des mesures à prendre.
  • La personne se gratte jusqu’au sang et des bactéries pénètrent sous la peau. Cela provoque une inflammation.
  • En raison des hivers doux et des étés chauds de ces dernières années, des espèces de moustiques exotiques se sentent de plus en plus chez elles dans nos contrées. Certaines personnes ont des réactions particulièrement fortes contre ces types de salive auxquels elles ne sont pas habituées.

Il est possible, qu’il ne s’agisse pas du tout d’une piqûre de moustique. On trouve en Suisse d’autres insectes qui piquent et peuvent provoquer également des boutons accompagnés de fortes démangeaisons, notamment les taons ou les mouches charbonneuses (mouches piquantes).

Soigner et éviter les piqûres de moustiques

Même si c’est vraiment tentant, évitez à tout prix de vous gratter. Cela provoque rapidement de légères lésions cutanées qui entraînent une inflammation des piqûres et retardent la guérison. Il vaut mieux tapoter les piqûres ou les pincer doucement. Par ailleurs, pour soulager les démangeaisons, on peut également refroidir la piqûre ou avoir recours à des remèdes tels qu’un demi-oignon. Si les piqûres sont douloureuses, se sont infectées ou que des symptômes tels que de la fièvre ou un sentiment généralisé de fatigue apparaissent, nous vous recommandons de consulter un médecin.

L’odeur de la sueur attire les moustiques. Afin que les animaux ne vous détectent pas et ne puissent pas vous piquer, vous pouvez appliquer un produit anti-moustiques. Ceci est particulièrement recommandé pour les personnes allergiques aux piqûres de moustiques. Ceux qu’on appelle les répulsifs couvrent les odeurs du corps et permettent donc de tenir les moustiques à distance. ANTI-BRUMM® Forte, qui contient le principe actif DEET, vous offre une protection fiable pendant près de 6 heures. La nuit, vous pouvez vous protéger, vous et votre famille, contre ces pénibles insectes avec ANTI-BRUMM® Night – et ceci jusqu’à 8 heures.

En lire plus à ce sujet :