La saison des tiques: pendant quelles saisons les tiques sont-elles actives ?

Pendant la saison des tiques, une belle balade en forêt ou des jeux endiablés dans les hautes herbes peuvent se terminer par une morsure de tiques. Mais ces petites bêtes sont-elles toujours dangereuses pour l’humain ou y a-t-il des phases d’accalmie où on peut s’activer en extérieur sans aucune crainte ? Vous allez découvrir ici quand la saison des tiques atteint son apogée, ce qu’on sait de sa durée, quelles températures rendent les tiques plus actives et à quoi ressemble l’année type d’une tique.

Zeckensaison: Darstellung der Zeckenaktivität im Jahresverlauf in vier Naturbildern


Accès direct au sujet qui vous intéresse:

Voyage à travers la saison des tiques au fil des quatre saisons

Le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver – quelle saison les tiques préfèrent-elles ? Une chose est sûre : elles vivent pendant plusieurs années et l’activité des tiques augmente avec les températures. En conséquence, on voit plus de tiques du printemps jusqu’à l’automne que pendant la saison froide. Lorsque les hivers sont doux, les tiques peuvent se réveiller plus tôt que prévu et partir à la chasse au sang, car elles s’activent à partir d’une température d’environ 8 degré Celsius.1 À quoi ressemble l’année d’une tique?

Informations importantes En Suisse, la durée de la saison des tiques dépend de la météo. Mais on considère que mars à novembre est la saison où elles sont le plus actives.2

Les tiques en hiver : de novembre à février

Pendant les mois de novembre, décembre, janvier et février, en hiver, on trouve très peu de tiques en Europe centrale, indépendamment de la quantité de neige. Dès les premières baisses de températures, les petites bêtes partent à la recherche d’un abri chaud et humide pour leur hibernation. Certaines espèces de tique, notamment la tique du mouton particulièrement répandue en Suisse, se cache sous des restes de feuilles ou d’aiguilles de conifères mortes. L’humidité et la température y sont relativement élevées, par ailleurs elles y sont à l’abri de leurs ennemis et de la météo. Les nids de souris ou les galeries souterraines des taupes sont également très appréciés des tiques, notamment car les animaux qui y vivent leur fournissent les repas de sang dont elles ont besoin.

Les tiques survivent généralement aussi aux hivers froids. Cependant, comme les hivers ont été plutôt doux ces dernières années, les suceurs de sang n’ont même pas commencé leur hibernation. Ainsi, l’activité des tiques est présente presque toute l’année, mais avec des degrés d’intensité variables.

Les tiques au printemps : de mars à avril

Au printemps, les températures montent et l’activité des tiques reprend également. Les agréables températures en journée motivent les petits parasites à sortir. Dès que les températures dépassent dix degrés pendant plusieurs jours d’affilée, ces petites bêtes quittent leur abri et partent à la recherche de nourriture, c’est-à-dire de sang.

Mais toutes les espèces de tiques ne quittent pas leur abri en même temps. De plus, les larves ne se réveillent pas encore si tôt dans l’année, mais les tiques et les nymphes adultes oui. C’est précisément le problème, car pendant ces deux stades de développement du parasite, il peut transmettre des maladies dangereuses aux humains dès le début de l’année.

Si les températures chutent à nouveau en début d’année, ce qui peut tout à fait arriver en cette saison, cela n’a pas d’impact sur les tiques. Elles se retirent tout simplement dans leur abri ou en cherchent un nouveau.

Le début de l’été : de mai à juin

C’est généralement lors du passage du printemps à l’été que les tiques sont le plus actives. Mais elles peuvent être freinées dans leur phase active. Des températures très élevées et des sécheresses persistantes liées à l’absence de pluie rendent la survie plus difficile.

Où est le danger? Les tiques vivent principalement là où elles trouveront facilement un hôte humain ou animal qui les aura frôlées. En bordure de chemins, ce sont surtout les parties supérieures des brins d’herbes ou des plantes qui hébergent les tiques. On les trouve également sur les troncs d’arbre coupés ou sur des branches près du sol.

Les tiques en été : de juillet à août

L’été n’est pas la saison idéale pour les tiques, car elles évitent la sécheresse et les grandes chaleurs et préfèrent les zones humides et fraiches. Mais le nombre de morsures de tiques reste généralement constant, car les humains passent plus de temps dehors afin de profiter du beau temps. Cela veut dire que les tiques sont moins actives, mais elles trouvent plus de victimes potentielles qui peuvent les approvisionner en sang.

De toute façon, elles ne risquent pas de s’ennuyer : elles mettent à profit les semaines estivales pour bien digérer après un repas de sang copieux ou pour la mue, afin de passer au prochain stade de développement. Les femelles pondent des œufs.

Les tiques en automne : de septembre à octobre

A la fin de l’été et en automne, les tiques font leur grand retour. On observe un regain d’activité parmi les tiques, car les jours se rafraîchissent, qu’il pleut d’avantage et que la rosée vient humidifier les sols des forêts et des prairies. Ceci crée des conditions de vie optimales pour les tiques.

De plus, les parasites ont mué pendant l’été. Les larves se sont transformées en nymphes et les nymphes en tiques adultes. Tous trois ont besoin de se nourrir après cette nouvelle étape, elles partent donc à la recherche de sang. Pour les tiques adultes, le dernier repas de sang peut remonter à plusieurs mois, elles se remettent donc également à chasser.

Amateurs de champignons, attention! C’est en automne qu’on trouve les meilleurs champignons en forêt, ce qui attire de nombreux amateurs de délices culinaires. Mais c’est également la saison où les tiques sont les plus actives, le risque de se faire piquer augmente donc sensiblement.

Les répulsifs, que l’on trouve généralement sous forme de spray, offrent la meilleure protection contre les tiques.

Attention pendant la saison des tiques

Il faut faire attention à ces arachnides, surtout pendant la saison des tiques, car elles peuvent transmettre des maladies dangereuses pour l’humain. Il s’agit principalement de la borréliose de lyme et de la MEVE (méningo-encéphalite verno-estivale). Un conseil anti-tiques efficace et facile à appliquer : portez des pantalons longs et des chaussettes dans les zones à risque, votre peau sera alors plus difficile d’accès pour ces animaux. Afin d’être vraiment sûr, vaporisez votre spray anti-tiques ANTI-BRUMM® Anti-Tiques [Linkziel: /produits/anti-brumm-anti-tiques/] sur votre peau et vos vêtements.

Ceci pourrait également vous intéresser:

1 Institut Robert Koch (RKI): Réponses aux question souvent posées sur les tiques, piqûres de tique, infection. URL: https://www.rki.de/SharedDocs/FAQ/FSME/Zecken/Zecken.html (26/06/2020).

2 Office fédéral de la santé publique (OFSP): Maladies transmises par les tiques – Situation en Suisse. URL: https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/zeckenuebertragene-krankheiten.html (26/06/2020).